Évohé Bègue
Acheter

TRACKLISTING

  1. Aede Bègue
  2. Grimpe Une Pige
  3. Bande Opaque
  4. Agapes Bègues
  5. Première Interprète
  6. Lycose Battue
  7. Fable Bègue
  8. Seuil d'un Bourg
  9. Prèche Bègue

Bégayer

Évohé Bègue

MM034
Date de sortie: 03/11/2024

« L’évohé, le chant des bacchants, est multiple et dangereux, son culte ne repose sur aucun catéchisme. Le chant bacchant est d’effraction, il ne connaît ni commencement ni fin, se refuse à monter sur les scènes qu’on lui fait. Ainsi l’évohé est-il une discipline permanente d’agression du rituel par le réel. Un culte de l’objet dangereux, du temps rongeant les chairs, de la rédemption par l’ivresse. »

Chanson française, bruitismes, rumeurs des musiques anciennes et lointaines, instruments faits-mains, radios-transistors modifiés et autres vieux objets électroniques, Bégayer cherche un geste pour les sans-folklores, pour les rejetons de cette culture du manque, enfantée aussi bien par le crépuscule des habitus populaires que par les hurlements bruitistes, par les places publiques des villages comme par le fourmillement des flux numériques, pour un genre inédit de rapsodes-métèques.

On peut voir la culture du manque comme une joie cruelle, l’occasion d’une communion entre l’interprétation titubante de gestes anciens et de tentatives présentes, il s’agit de construire des variations singulières et des débordements.

Ainsi chaque chant bègue voudrait être un objet inquiétant et joyeux, dont l’obstination, la cruelle simplicité s’offrent en tant qu’objets manifestes d’agitation, comme distances à éprouver, comme études qui nous regardent.

‘Évohé bègue’ s’achemine vers une composition ouverte et très improvisée, située quelque part entre les patterns de Morton Feldman, les bandes d’orchestres nigérianes Ogene, les supplications post-punk de la no-wave new-yorkaise, l’insolence rieuse des musiques populaires d’Italie du nord, les chants yodels rituels des moines de Java, la poésie contemporaine, les musiques improvisées…

Formation

Loup Uberto : voix, luths, banjo, cornemuses, feedbacks, objets sonores
Alexis Vinéïs : tambours, percussions (sati, qraqeb)
Lucas Ravinale : voix, begena, violon, tamburelli, objets sonores
Jean-Philippe Curtelin : tambours, percussions (surdo, sati, qraqeb)
Etienne Foyer : son, spatialisation

Crédits

Enregistré à La Fonderie (Le Mans, Sarthe)/ France, août 2021, à Poncillon (Moselle) / France août 2022, et à Bourg-des-Comptes (Bretagne), octobre 2022.

Mixage par Etienne Foyer et Loup Uberto, septembre à décembre 2022

Photographie de pochette et impressions artisanales sur papier baryté par Loup Uberto

MM034 -VIA07 ℗ Bégayer & © Murailles Music – Via Parigi – Le Saule


LIENS