Arlt 'Deableries' front cover
Arlt 'Deableries' front cover
Buy

Press

  • LIBÉRATION
    "L’univers de merveilles et d’horreurs mêlées que déroulent leurs chansons chiquenaudes est effectivement, si ce n’est le plus accueillant, l’un des plus improbables entendus depuis des années. Peut-être parce que derrière ses formes hirsutes, Arlt prend la chanson très au sérieux."
  • LES INROCKS
    "De la chanson folk gueuse, à la marge mais libre, qui dort dehors, construit son feu au milieu de nulle part ou au pied de monuments dont il chatouille les orteils – on pense encore aux mystères du Velvet Underground, à un vieil album de Movietone ou à la fantaisie blême de Boris Vian."
  • FRANCE CULTURE
    "Equilibre et rupture, décollages et jeux de contrastes : ARLT organise sa musique par les contraires, entre ce qu’ils appellent une voix de terre et une voix d'eau, un groupe qui produit finalement tous les oxymores : austérité flamboyante, sophistication primitive et humour triste. Souci des sons mais aussi des mots mis en évidence ici, pour un groupe dont la première parution s'appelait justement 'La Langue'."
  • TROIS COULEURS
    "Jusqu'à présent, le meilleur raccourci pour présenter ARLT était d'en faire la trouble réincarnation du duo Fontaine-Areski des années 70. Ce qui n'est plus pertinent alors que paraît leur chef d'œuvre. De la "danse nuptiale" à la partie à quatre, les frictions produites en studio avec Mocke et Thomas Bonvalet ont intensifié chaque particularité du couple. Rustres et séductrices, hagardes et extralucides, drôles et effrayantes, ces Deableries jettent un mauvais sort à la chanson française."
  • THE DRONE
    "À la fois sauvage et raffinée, terreuse et céleste, abstraite et bourrée d'histoires ancestrales, on raccroche souvent la musique de Arlt à la caravane carnavalesque de la chanson française parce que Sing Sing et Éloïse Decazes chantent en français mais elle ne ressemble à aucune oeuvre de son passé, aucune de ses voix officielles dont les disques habitent les étagères de nos familles."
  • SLATE
    "Un homme, une femme. Sing-Sing et Éloïse Decazes. Deux guitares, souvent. Et partout, des frottements, des grincements, des fissures, des dissonances, d’impossibles rapprochements. Arlt prend, en une musique, plus de risques que beaucoup d’autres artistes en une carrière."
  • POP, CULTURES & CIE
    "Les iconoclastes et inventifs Arlt poursuivent leur route dans le désossage de la chanson avec le splendide 'Deableries'. Poésie grotesque, langue singulière, chaos et beauté, stupeur et trébuchements, mélange des genres et confusion des sentiments."
  • POP, CULTURES & CIE
    "Arlt, c’est cet univers, ce bestiaire, cette caravane de carnaval qui s’arrête sur les places de nos âmes exténuées et de nos coeurs blasés pour dire son étonnement devant le spectacle du monde."
  • SOUL KITCHEN
    "Manier savamment une langue, c’est pratiquer une espèce de sorcellerie évocatoire.” affirmait Baudelaire. On ignore si Arlt manie savamment la langue mais leur univers est assurément barré, psyché, perché, dada, incantatoire."
106

Arlt
Deableries


13
Jan
Arlt
NantesLe lieu unique
+
06
Apr
Arlt
Fécamp (76)Théâtre Le Passage

Contact



Murailles Music reçoit le soutien de: